Les granges rondes du sud des Cantons

Aujourd’hui, les granges rondes ne sont plus que quelques-unes à monter la garde dans la partie sud des Cantons-de-l’Est, mais elles demeurent une fierté pour les gens d’ici en plus de susciter la curiosité des visiteurs de passage. Cap sur 5 granges rondes que vous pouvez toujours admirer!

Par Marie-Claude Masse


Mansonville

Construite en 1911, la grange ronde de Mansonville, en déclin de bois, possède trois niveaux et est coiffée d’un toit de tôle surmonté d’un lanterneau et percé de lucarnes à pignon. Grâce à diverses contributions et subventions, en plus de nombreux dons, d’importants travaux de restauration ont actuellement lieu et lui redonneront son lustre d’antan. À terme, cette grange deviendra un centre d’interprétation du patrimoine bâti, agricole, forestier et paysager propre à notre région. Saviez-vous que sur le terrain de la grange ronde de Mansonville a lieu tous les samedis jusqu’à l’Action de grâce un marché public, où les produits frais de fermes environnantes vous attendent?

25, rue Joseph-Blanchet, Mansonville


Crédit : Samuel Foisy

Barnston-Ouest

L’imposante grange ronde Stanley-Holmes, construite en 1907 pour William Stanley Holmes, un producteur laitier, est depuis de nombreuses années chouchoutée par son propriétaire, M. Stanley Holmes, petit-fils de William. Son entretien constant et tout l’amour que lui consacre son propriétaire hissent cette grange au rang de véritable œuvre d’art patrimoniale. Si vous passez dans le coin et apercevez M. Holmes, n’hésitez pas à lui demander de vous la faire visiter. Il se fera une joie et une fierté de vous ouvrir les portes de sa grange.

2523, chemin Holmes, Barnston-Ouest


Crédit : François Létourneau

Coaticook

En vous rendant au mont Pinacle ou à la plage du lac Lyster, vous croiserez sur le chemin de Baldwin Mills-Barnston la plus grande grange ronde des Cantons. Bien qu’elle ne soit plus utilisée depuis 2009 et qu’elle ait rudement besoin d’amour, elle offre néanmoins un joli coup d’œil sur le passé, avec son revêtement en bardeaux de cèdre et sa jolie tourelle.

1282, chemin de Baldwin Mills-Barnston, Coaticook


Lac-Brome

Sur le bucolique chemin Scott, à Lac-Brome, vous pourrez admirer la dernière grange ronde construite dans les Cantons-de-l’Est, en 1915-1916. N’étant plus en activité depuis plusieurs années, elle a toutefois été remarquablement bien conservée. Ses bardeaux de cèdre, sa toiture en tôle pincée, ses lucarnes et sa coquette tourelle ont su garder tout leur charme.

35, chemin Scott, Lac-Brome


Saint-Ignace-de-Stanbridge

Construite en 1882, la grange Walbridge, bien que n’étant pas circulaire, vaut absolument un arrêt. Sa forme dodécagonale (12 côtés!), unique au Québec, ses murs pignons et son toit à deux versants vous soufflreront par leur originalité. Très bien conservée, la grange abrite la collection agricole du Musée Missisquoi, que vous aurez le loisir de visiter tous les jours de 11h à 16h30. Aller au musée et contempler le savoir-faire des techniques de construction de l’époque? La belle idée!

189, chemin de Mystic, Saint-Ignace-de-Stanbridge

Petite leçon d’histoire

Véritables joyaux architecturaux, les granges rondes ont été très populaires en Nouvelle-Angleterre dans la deuxième du 19e siècle. Et c’est au tournant du 20e siècle qu’elles sont apparues dans la région.

Une légende tenace entoure les origines des granges rondes : on dit que le choix de la forme arrondie se serait imposé pour empêcher le diable de se cacher dans les coins. Pourtant, ce sont plutôt des raisons utilitaires qui ont motivé le choix de cette forme, qui permettait une meilleure organisation : le bétail était placé au centre, facilitant ainsi l’alimentation et le nettoyage.

Des fenêtres pouvaient être installées tout autour et garantissaient un apport constant de lumière, la circulation d’air était meilleure et, enfin, la forme arrondie était moins vulnérable aux grands vents. Bref, en plus d’offrir un joli coup d’œil, les granges rondes étaient d’une redoutable efficacité.

Alors, pourquoi leur construction a-t-elle cessé aussi rapidement? La raison est fort simple : la forme ronde permettait difficilement un agrandissement et nécessitait plus de matériaux de construction. C’est ainsi qu’après un vif engouement, elles cessèrent de se construire et laissèrent place aux granges rectangulaires que l’on connaît aujourd’hui.

De nos jours, on en compte seulement une poignée. Plusieurs ont été détruites par le feu ou démolies en raison du manque d’entretien, très coûteux.

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente