Road trip dans les Cantons : 140 km de sentiers, vélo de montagne et alpagas

Publié le 16 juin 2021

Mon terrain de jeu? 114 km carrés habités par une montagne réputée, une multitude de sentiers de randonnée, du vélo de montagne pour toutes les sortes d’adeptes, des paysages verts peuplés de chevaux, de vaches et de moutons, un centre-ville aussi charmant que dynamique et un pied-à-terre qui a tout bon en termes d’accueil et de confort. Bienvenue à Bromont!

Par Isabelle Bergeron

J’y suis allée pour le ski de soirée, pour le parc aquatique des dizaines de fois, pour le vélo de montagne à Bromont, montagne d’expériences (où je cesse de respirer quand je vois mon fils dévaler les sentiers), pour la Fromagerie gourmande (rituel du dimanche après les cours d’équitation de ma fille), pour le restaurant végétalien Gaïa (où j’ai mangé les meilleurs nachos au monde) et pour les boutiques de la rue Shefford – Ema Rose, Bibop et Loula, l’Apothicaire – que je me retiens de dévaliser chaque fois que j’y passe. Bref, vous l’aurez deviné, Bromont occupe une belle part de mes préférences, plein air, shopping et gourmand confondus.

Arrivée

Jeudi fin d’après-midi, arrivée à l’Hôtel Château-Bromont. L’endroit est calme, étincelant, accueillant et le balcon de ma chambre donne sur la montagne et le golf. Je dépose mes choses puis je repars errer une heure ou deux sur la rue Shefford, dans le Vieux-Bromont. Après avoir acheté du thé pour ma mère à l’Apothicaire et repérer le cadeau de ma fille pour sa fête chez Ema Rose, je suis passée chez Gaïa pour commander un bol indien que j’ai dégusté en pyjama, dans ma chambre, devant la télé. Amen.

Huit excellentes heures de sommeil, et deux cafés, plus tard, je chausse mes espadrilles pour aller courir et découvrir que les seuls aussi matinaux que moi sont les joueurs de golf!

On n’a jamais fini de découvrir le Parc des Sommets

Surtout quand on a aussi peu le sens de l’orientation que moi, et qu’on peut faire deux fois la même boucle sans presque sans rendre compte! J’exagère un peu, mais ça ne m’aurait même pas dérangée si ça m’était arrivé car le décor est si dense et magnifique que plus d’une visite est nécessaire pour bien l’apprécier. J’ai fait en solo une quinzaine de kilomètres dans le Parc des Sommets, sur les sentiers du réseau de la montagne. Car les quelque 140 km de sentiers qui constituent le Parc sont divisés en 5 réseaux :

  • Le réseau villageois. 17 km qui se déploient notamment dans le Vieux-Bromont.
  • Le réseau du mont Berthier. Qui relie le réseau villageois et le réseau de la montagne.
  • Le réseau de la montagne . 50 km qui serpentent la montagne dont 15 km qui ceinturent le mont Brome.
  • Le réseau du lac Gale. Un 3,5 km fait le tour de la montagne mais vous pouvez aussi opter pour le sommet du mont Gale ou d’autres circuits plus faciles.
  • Bromont, montagne d’expériences. Quelques sentiers sont en effet destinés aux randonneurs.

Je me suis stationnée au P7, tout au bout de la rue O’Connor, et la plupart des kilomètres marchés l’ont été sur la C1, le sentier entourant le mont Brome. J’ai un peu regretté de ne pas avoir amené Whisky, mon berger australien, mais j’ai quand même savouré mes quelques heures de rando en solitaire. Si vous y allez avec votre ami canin, n’oubliez pas sa laisse! Le décor est superbe et les sentiers sont bien entretenus. Sûrement que l’argent investi récemment dans le Parc (plus d’un million de dollars au cours des trois dernières années) y est pour quelque chose! Faites seulement attention de bien repérer les panneaux d’identification des sentiers comme plusieurs sont dédiés aux cyclistes de montagne.

Après cette pause rando-méditative-de-maman-enfin-seule, direction Château-Bromont. J’ai juste le temps de plonger dans le bain avant l’arrivée de mon chum, de ma fille et de mon fils, de 10 et 11 ans respectivement. D’accord, ma bulle paisible vient d’éclater, mais c’est pour laisser place à l’exubérance de mes enfants trop heureux de vivre « des vacances » en un si chouette lieu! « Maman, on peut aller dans le spa dehors? » Bien sûr. Puis, on se commande un repas à la chambre : bavette, salade César, burgers… Parfait.

Au Centre national de cyclisme de Bromont

Le lendemain matin, on avait rendez-vous au Centre national de cyclisme de Bromont. Ce lieu est bien plus qu’un centre pour adeptes de sensations fortes, c’est un endroit où jeunes et moins jeunes ont un sentiment d’appartenance. Il y règne une ambiance familiale, ludique et chaleureuse. L’équipe qui travaille là a l’air tissé serré, et tout le temps prête à prodiguer conseils et trucs pour parfaire l’expérience de tout le monde.

Notre équipée est allée sillonner les 3,5 km qui se trouvent derrière le Centre. De là, on aurait aussi pu se rendre jusqu’au mont Oak mais, comme on l’a déjà testé une fois (on va y retourner c’est sûr), on a décidé de rester ici. Les sentiers du Centre sont parfaits autant pour les novices que pour ceux qui souhaitent améliorer leurs techniques. On s’est bien amusés pendant une couple d’heures, incluant aussi le temps passé sur la pumptrack que les enfants ont découverte. Vraiment chouette de voir des tout-petits avec leur BMX, fiers et enthousiastes! On a décliné l’offre de tester la piste de BMX longue de 365 mètres, qui accueille régulièrement des compétitions. Quand je vois les acrobaties faites par les uns en sauts et par les autres sur des « murs » qui, moi, m’auraient envoyée rouler par terre en moins de deux, je suis en admiration devant tant d’audace. Je vais continuer de me forger le courage sur les sentiers et je reviendrai…

En passant, le projet de vélodrome fermé et de centre multisports est déjà bien entamé et témoigne de tout le dynamisme de l’endroit. Un investissement qui sera très payant à bien des niveaux, j’en suis certaine.

À la Ferme Norli

La gestation d’un alpaga est d’environ un an. C’est l’une des choses qu’on a apprises lors de notre passage à la Ferme Norli, située à exactement 7 minutes du Vieux-Bromont. J’ai regardé le lot de femelles agglutinées les unes contre les autres, la bedaine pleine de promesse, et je les ai plaintes un peu, j’avoue. Elles étaient toutes sur le point de mettre bat et ne semblaient pas du tout enclines à nous faire de beaux yeux. « Oh! Maman, tu as vu, il y en a deux qui jouent ensemble! ». Deux frères âgés d’un an, trop craquants! Craquants aussi toutes ces pièces de vêtements faites de fibre d’alpaga, doux et chauds et idéaux comme idées-cadeaux! Elles sont environ 150 bêtes à occuper la Ferme Norli sous les soins attentionnés de Lise et Normand, les propriétaires qui proposent des visites guidées instructives et plutôt sympathiques.

« Maman, ils sont beaux ou ils sont laids les alpagas? », lance ma fille. Ce que j’en pense? Ils sont absolument a-do-ra-bles!

La prochaine fois que je reviendrai…

  • Ça sera assurément pour profiter du Parc aquatique avec une amie et sa fille, ainsi que du parcours d’hébertisme en hauteur Divertigo, situé juste à côté.
  • À moins que ça ne soit pour monter la montagne à vélo tandis que mes trois amours, eux, prendront le remonte-pente pour la descendre à vive allure! (Et en pestant contre leur mère beaucoup trop lente!).

Isabelle Bergeron

Je suis rédactrice en chef chez Tourisme Cantons-de-l’Est depuis 4 ans. Originaire des Cantons-de-l’Est, mes racines dans la région sont profondes. Famille, course, SUP, amis, rando, vélo, café, lecture, culture, animaux, villages, road trip font partie de mes préférences. Et tout ça vit tellement bien ici, dans mes Cantons!
Faites le plein d'idées d'activités ici!

À découvrir À proximité...

Divertigo et parc aquatique : une expérience à vivre à Bromont!
Deux jours de pur plaisir à Bromont!
Trouvez l'offre spéciale parfaite pour vous

Articles recommandés

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente