Petits musées des Cantons, grandes découvertes

Publié le 31 mars 2021

Comme le dit le dicton, c’est pas parce qu’on est petit qu’on peut pas être grand! Dans les Cantons, de très chouettes musées à taille humaine vous proposent de grandes aventures culturelles. Cap sur sept d’entre eux qui feront votre pur bonheur!

Par Marie-Claude Masse


Musée de l’ardoise

Direction Richmond, où le Musée de l’ardoise vous accueille gratuitement cette année compte tenu du contexte difficile que nous avons tous vécu (psst! les contributions volontaires sont cependant les bienvenues!). Dans cette somptueuse église néogothique citée immeuble patrimonial, votre soif de curiosité sera comblée avec l’exposition permanente Feuillets d’ardoise et tranches de vie, où vous ferez le plein de découvertes autour de cette pierre d’hier à aujourd’hui. Pour multiplier votre plaisir, offrez-vous sans faute la visite guidée!

À venir

  • Du côté des expositions temporaires, vous ne serez pas en reste avec les propositions artistiques de Lori Hazine Poisson, qui, avec ses tableaux, cerne les émotions que nous vivons face à l’impensable, l’intangible, l’incertain et l’inconnu, et d’Anne Paradis, qui célèbre quant à elle les beautés de la nature en créant des batiks époustouflants.

©Mathieu Dupuis

Musée du comté de Brome

Si vous aimez l’histoire et les bâtiments anciens, rendez-vous sans faute au Musée de Brome! Géré par la Société historique du comté de Brome, le musée offre des expériences d’apprentissage qui éduquent les générations présentes et futures sur la vie et la culture d’autrefois. Saviez-vous que le Musée de Brome est en fait un complexe regroupant huit bâtiments historiques? Vous y trouverez des bijoux d’architecture qui ont fait l’histoire de la région : la maison Paul Holland Knowlton, l’école Tibitts Hill, l’ancien palais de justice, l’ancien poste d’incendie et sa tour, l’annexe Martin, l’ancienne Académie, l’édifice du Centenaire et l’édifice Marion L. Phelps, reconverti en très chouette musée pour enfants.

Visiter le Musée de Brome, c’est à la fois faire un saut dans le passé et le plein de nouveautés pour vos yeux et votre mémoire!

Et, gros bonus : ça se passe dans le magnifique village de Knowlton!


©Sonya Messier

Musée des communications et d’histoire de Sutton

Situé dans une ancienne auberge construite à la fin du 19e siècle, le Musée des communications et d’histoire de Sutton (MCHS) se voue à la diffusion de l’histoire socioéconomique, culturelle et industrielle de la région de Brome-Missisquoi. Vous y trouverez une spectaculaire collection d’objets techniques et ethnologiques datant pour la plupart de la première moitié du 19e siècle, du bonbon pour les yeux! L’établissement fait aussi des recherches pour relever et mettre en valeur le patrimoine immatériel des citoyens de Sutton et des environs. Précieux!

À venir
Cet été, le MCHS présentera enfin son exposition C’est ici que je veux vivre! autour de Monique Leyrac, et qui devait être programmée l’an passé. Du 19 juin au 11 octobre, vous pourrez admirer des artefacts, des articles et des photos provenant de sa maison de Sutton, ainsi que des extraits de livre et des photos de la chanteuse prises par le maître de la photographie Antoine Desilets. Bref, cette exposition devrait plaire aux amoureux de cette grande dame de la chanson qui fut aussi une talentueuse actrice!


@mfdamours

Musée international d’art naïf de Magog

Saviez-vous que le Musée international d’art naïf de Magog (MIANM) est la seule institution de tout le Canada à se consacrer exclusivement à ce créneau artistique? La collection du MIANM, c’est plus de 850 œuvres créées par 300 artistes provenant de 34 pays! Qu’on qualifie cet art de naïf, de brut, de primitif ou encore de spontané, qu’importe, puisque sa grande richesse et ses couleurs rafraîchissantes sont un véritable baume pour les yeux.

À venir

Après avoir été fermé durant presque toute la dernière année, le MIANM revient en force avec trois superbes expos :

  • Du 7 avril au 13 juin, La naïveté chez ces messieurs et ces dames nous présentera la vision du monde d’artistes naïfs issus de plusieurs cultures.
  • Ensuite, du 7 avril au 13 juin aura lieu l’expo-vente de tableaux de grand format du peintre Marcel Dargis, dont le thème est Ce pays qui était le mien.
  • Enfin, une belle curiosité du 16 juin au 12 septembre : Les broderies d’Akhmîm, où vous pourrez admirer les tableaux brodés d’un regroupement de femmes autodidactes et issues de milieux défavorisés qui perpétuent cette forme artistique millénaire.

Le P’tit Bonheur de Saint-Camille

Véritable incubateur de solidarité situé en plein cœur du joli village de Saint-Camille, le P’tit Bonheur, à la fois salle intime de spectacle, coquet restaurant et centre de diffusion d’art, est l’hôte depuis plus de 30 ans d’événements qui rassemblent toutes les générations. Ici, dans ce lieu chaleureux, on propulse à la fois des artistes de la relève et on fait place à d’autres plus établis, mais quoi qu’il en soit, on y diffuse une multitude d’approches artistiques!

À venir

  • Cette année, on peut dire que le festival Masqu’alors! tombe vraiment à point. Ayant pour thème l’art du masque sous toutes ses facettes, il est l’unique événement en Amérique du Nord à se consacrer à cette forme artistique. Dans la dernière année, le masque est apparu dans nos vies et il fait maintenant partie de notre quotidien. Comment les artistes en arts visuels et en métiers d’arts nous le présenteront-ils? Nous vous invitons à le découvrir, du 29 mai au 6 juin prochain. En parallèle à cet événement, l’Espace Hortense accueillera les créations de Marie Cornellier, une artiste présentant un corpus d’œuvres autour du masque et réalisées durant sa convalescence.

Maison des arts et de la culture de Bromptonville

La Maison des arts et de la culture de Bromptonville, c’est vraiment un petit bijou d’endroit où les arts visuels contemporains sont rois. Avec sa programmation variée et originale, son emplacement de rêve aux abords de la rivière Saint-François et sa gratuité, on serait fou de s’en passer! Tout au long de l’année, elle présente des expositions d’artistes de la région et organise des événements courus, comme Les Jardins réinventés de la Saint-François, une manifestation artistique qui se déroule à l’extérieure avec des installations éphémères qui s’intègrent à la nature.

À venir

  • Coté programmation, du 28 mars au 23 mai, deux artistes prendront place : Ann Bilodeau, avec Sommes-nous bêtes / nous sommes bêtes / when fish fly, chapitre 5, présentera des œuvres qui interrogent la relation que nous entretenons avec le monde animal. Denis Bordeleau, quant à lui avec Résilience, s’intéresse au concept de métamorphose en détournant des sujets du quotidiens au profit d’une recherche formelle.

  • À l’été, vous pourrez admirer le travail de Caroline Létourneau et Ma Ani, deux artistes peintres qui présenteront les fruits de leur démarche picturale (dates à confirmer).

©Daphné Caron

Moulin à laine d’Ulverton

Revivez l’époque des premières industries textiles qui se sont installées dans le Val Saint-François dès le début du 19e siècle en faisant un saut de mouton au Moulin à laine d’Ulverton, qui présente son expo permanente En avant les machines! Sous vos yeux, le moulin datant de 1840 et classé immeuble patrimonial reprendra vie en recréant l’atmosphère typique de la « shop ». Cardeuse, fileuse, déchiqueteuse… la vue de toutes ces machines qui sont le fruit du génie humain vous impressionneront à coup sûr!

Durant votre visite, vous pourrez admirer le moulin, la rivière et le pont couvert, apprendrez l’histoire étonnante de la restauration du moulin, serez guidés dans les salles des machines et connaîtrez absolument tout, tout, tout des étapes de transformation de la laine! Et on ne le répétera jamais assez : le site extérieur est grandiose et a tout ce qu’il faut pour vous accueillir autour d’un bon pique-nique!

Articles recommandés

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente