Vélo

Sortie automnale à Granby : un combo vélo-resto gagnant!

Publié le 19 sept. 2022

Quand vient le temps de découvrir de nouveaux coins des Cantons-de-l'Est, nous sommes toujours partants! Et comme la région de Granby nous est encore peu connue, nous étions très heureux de découvrir le réseau cyclable de l’Estriade.

Par Jessica Belisle et Ian Roberge

C’est par une journée automnale un peu nuageuse que nous sommes allés nous dégourdir les jambes sur la boucle culturelle Artria, une section cyclable de 56 km du réseau l’Estriade, qui permet d’admirer des dizaines de sculptures extérieures. Formant une boucle entre Granby et Waterloo, cet itinéraire traverse aussi le parc national de la Yamaska.

Arrivés à Granby en début d’après-midi (après avoir grimpé le mont Orford pour admirer la flambée des couleurs), nous avons enfilé nos habits de vélo et nos casques pour cette sortie tranquille. En effet, à part quelques sections dans le parc national de la Yamaska, le trajet est principalement plat. C’est donc accessible à tous. 

Des arrêts à faire en chemin

Nous avons commencé la boucle en sens horaire, puis nous avons rapidement fait un petit détour pour notre premier arrêt à la tour d’observation aux abords du lac Boivin. À ce temps-ci de l’année, une vue magnifique permet d’admirer de nombreux oiseaux migrateurs.

Pour ceux qui désirent faire une petite sortie, sachez qu’il est possible de continuer son chemin sur la piste cyclable de la Granbyenne pour traverser le lac Boivin et revenir au point de départ dans une boucle totale de 7 km.

Pour notre part, nous sommes revenus sur la piste principale en route vers notre deuxième arrêt : le centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Ici, vous en apprendrez plus sur la conservation des milieux humides et vous pourrez même faire une petite promenade sur les différents sentiers pédestres.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le parc national de la Yamaska. La piste cyclable traverse une forêt luxuriante où les couleurs d’automne nous ont enchantés. Par beau temps à l’été, il est possible de s’arrêter pour se baigner à la plage du réservoir Choinière.

Bon à savoir: si vous ne faites que traverser le parc par la piste cyclable sans vous arrêter, vous n’avez pas besoin de vous acquitter des droits d’entrés usuels du parc.

La suite du trajet, sur une portion en poussière de pierre, permet de se rendre jusqu’au village de Waterloo sur un faux plat montant. Lors de notre passage, nous avons dû faire un détour en raison de travaux, mais nous avons pu faire un arrêt au centre-ville et admirer le paysage sur le bord du lac Waterloo. Si vous avez un peu de temps, ça vaut la peine de s’y arrêter pour prendre un café ou luncher avant d’entreprendre la deuxième partie du trajet.

Section du retour et sculptures géantes à voir

Nous avons pris beaucoup de temps pour faire la première section, mais la suite fut vraiment rapide. Une fois que l’on quitte Waterloo, tout est asphalté et en descente : quel bonheur!

On vous avait mentionné les sculptures géantes le long du parcours? Il ne faut surtout pas les rater! Vous en remarquerez plusieurs sur cette section et il vaut la peine d’arrêter pour en admirer quelques-unes de plus près. Créées pour la plupart lors de symposiums entre 1998 et 2005, elles parsèment le paysage et vous plongent dans l’univers des artistes qui les ont créées.

Un souper gourmand

De retour au point de départ, près de l’accueil touristique à Granby, nous avons pu admirer la grande fontaine du lac Boivin et, après un changement de vêtements, nous nous sommes dirigés vers le Bistro Kapzak où la cusine de Jason Kacprzak, d’inspiration polonaise et québécoise, nous attendait.

L’ambiance y était chaleureuse et le service, très cordial. Comme nous étions affamés et que nous avions une journée très active dans le corps, nous avons opté pour une grande assiette de viande à partager. La présentation était aussi superbe que délicieuse. On vous suggère aussi fortement l’entrée de pierogis et l’extra de cornichons frits!

Une fois de plus, nous avons passé une superbe journée dans les Cantons-de-l’Est à explorer la nature et les attraits touristiques de la région. À chaque visite dans la région, nous sommes comblés et c’est pourquoi nous y revenons toujours!

Ian Roberge et Jessica Belisle

Partenaires d’aventures et dans la vie, Ian et Jessica sont amoureux du plein air. Fondateur du blogue 4000 Hikes, Ian est un photographe toujours à la recherche de nouveaux paysages à immortaliser. Natif des Cantons-de-l'Est, il sillonne les sentiers de la région à la recherche des plus beaux sommets depuis qu’il est tout jeune. Pour sa part enseignante de mathématiques, cycliste d’endurance et triathlète, Jessica a découvert le sport sur le tard. Passionnée de voyages et d’activité physique, elle cumule les expériences cyclistes et humaines. Elle prend désormais plaisir à sillonner les routes et les montagnes. C’est avec bonheur que, par l’entremise de leurs courts récits, ils partagent leurs coups de cœur pour les Cantons-de-l’Est.
4000 hikes

Articles recommandés

#cantonsdelest

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente