Les Cantons en 5 sens - David Goudreault

Depuis la sortie de sa trilogie La Bête, cet auteur de Sherbrooke a créé tout un engouement autour de sa plume et de sa parole, une arme à la fois puissante, incisive, mais aussi fort touchante. Petite visite guidée de ses endroits préférés, à Sherbrooke et ailleurs dans les Cantons-de-l’Est.

Par Julie Roy


L’odorat. Impossible de résister aux arômes qui se dégagent du Café créatif Au croquis, situé à une des extrémités de la rue Wellington, à Sherbrooke. « J’aime beaucoup Sylvie, la propriétaire, une femme sympathique et généreuse qui a eu envie de proposer une alternative végétarienne et même végétalienne aux gens de Sherbrooke. » Il est même possible d’y décorer des pièces de céramiques sur place. Un endroit parfait pour casser la croûte en famille.


La vue. À Sherbrooke, il est possible de découvrir une des deux seules forêts protégées au Québec, le Bois Beckett, dans le quartier Vieux-Nord, à Sherbrooke. « Je vais souvent me rincer le regard dans cette forêt magnifique, » explique-t-il. En tout, huit sentiers totalisant un peu plus de 6 km de marche permettent de baigner dans la nature, et ce, en plein centre-ville.


Le goût. Sur la rue Alexandre, toujours au centre-ville de Sherbrooke, un magasin d’aliments naturels a pignon sur rue depuis plusieurs années – À fleur de vie – et David s’y rend pour découvrir de nouveaux produits, une façon pour lui d’encourager les commerces qui se réapproprient le centre-ville. « Mon côté travailleur social recherche toujours des lieux habités par des humains qui me rejoignent. Sylvain Bisson, un des propriétaires, est toujours de bon conseil, » ajoute-t-il.


L’ouïe. L’auteur choisit d’emblée le P’tit Bonheur, à St-Camille, un endroit qui propose une foule d’événements culturels. « C’est à cet endroit-là que j’ai reçu l’accueil le plus généreux avec mon spectacle au bout de ta langue ! », raconte-t-il. Il encourage d’ailleurs les gens à découvrir des lieux comme celui-là, à échelle humaine. « Le milieu culturel est très effervescent ici, on sent une proximité très généreuse avec notre public, » ajoute-t-il.


Le toucher. Alors qu’il gravite autour de Sherbrooke, l’auteur a aussi des racines du côté de St-Venant de Paquette, notamment grâce au Sentier Poétique, un circuit d’environ 3 km, qui permet de renouer avec 11 poètes québécois, tels que Félix Leclerc, Gaston Miron et Louise Forestier. « Pourquoi le toucher ? Parce que c’est un endroit où on sent le poème s’installer dans le mollet, » explique-t-il, un brin mystérieux.

Cet automne, la trilogie de la Bête, parue aux éditions Stanké, est offerte en version intégrale, regroupée en un seul livre. On peut aussi lire ses chroniques dans La Tribune, chaque premier vendredi du mois. Autres actualités à suivre sur son site davidgoudreault.com.

Articles recommandés

Les Cantons en 5 sens - Isabelle Laflèche
Les Cantons en 5 sens - Mélanie Noël
Les Cantons en 5 sens - Nathalie Roy
X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente