5 endroits où observer les oiseaux au printemps

Publié le 22 mars 2022

Enfin le printemps est arrivé, avec le grand retour de la faune ailée! Les Cantons-de-l’Est regorgent de sites magnifiques pour observer les oiseaux, mais nous avons demandé à un pro d’en sélectionner cinq juste pour vous. Laissez-vous guider par Bernard Héraud, de la Société de loisir ornithologique de l’Estrie!

Par Marie-Claude Masse


©Julie Pier Laurent

Parc écoforestier de Johnville

Situé à seulement 15 minutes de Sherbrooke, le Parc écoforestier de Johnville, avec ses 5,8 km de sentiers, jouit de plusieurs écosystèmes qui accueillent une faune riche. Il y a bien sûr la forêt, qui est magnifique, mais si vous allez plutôt vous promener dans la tourbière, vous risquez peut-être d’y croiser des espèces rares qui viennent y nicher, comme la paruline à couronne rousse qui normalement se trouve au nord du Québec, ou encore le joli petit bruant de Lincoln. Ouvrez l’œil!

3999, chemin North, Cookshire-Eaton


©Daphné Caron

Étang Burbank

Du côté de Danville, l’Étang Burbank est un véritable incontournable pour l’observation des oiseaux. On y a recensé à ce jour plus de 200 espèces! Le site est super accessible, la marche en sentiers, des plus agréables, et c’est sans parler de la fameuse passerelle de près de 300 mètres qui offre plusieurs magnifiques points de vue! Avec un peu de chance, vous y apercevrez peut-être le majestueux pygargue à tête blanche ou le balbuzard pêcheur, deux grands rapaces qui vous impressionneront!

150, rue Water, Danville


©Charles Dion

Marais Réal-D.-Carbonneau

Avec ses nombreux aménagements, comme ses tours d’observation, ses belvédères et ses sentiers sur pilotis, le Marais Réal-D.-Carbonneau s’avère une destination idéale pour quiconque désire croiser plusieurs espèces sans trop faire d’efforts. Au printemps, en une seule visite, il est commun d’y rencontrer une trentaine d’espèces, puisque plusieurs choisissent la partie du marais pour y nicher. À travers les quenouilles, vous tomberez peut-être sur le petit blongios, un minuscule héron tout mignon!

23, rue Lévesque, Sherbrooke


©Charles Dion

Île du Marais

Au printemps, ce site est littéralement pris d’assaut par nos amis les oiseaux! L’Île du Marais de Sainte-Catherine-de-Hatley vous en mettra plein la vue avec ses nombreuses espèces aquatiques et forestières, comme le distingué harle huppé ou la très rare sturnelle des prés si vous êtes vraiment chanceux! Dans ce site enchanteur où vous aurez le loisir de pique-niquer, plus de 190 espèces d’oiseaux ont jusqu’ici été observées!

425, rue des Sapins, Sainte-Catherine-de-Hatley


Sentier Nature Tomifobia

Pour terminer, voici le site qui s’avère le plus « payant » aux yeux de M. Héraud pour une sortie ornithologique, puisqu’en moins de 30 minutes vous pourrez y croiser jusqu’à 50 espèces! La très grande richesse du Sentier Nature Tomifobia fait le bonheur des ornithologues qui viennent parfois d’aussi loin que Montréal. Emprunter le sentier de 19 kilomètres reliant Ayer’s Cliff à Stanstead vous fera découvrir des prairies, la forêt, la somptueuse rivière Tomifibia, quantité de parulines et, qui sait, peut-être même le ravissant piranga écarlate. À explorer à pied ou à vélo!

150, rue Tyler, Ayer’s Cliff et intersection rue Dufferin et Maple, Stanstead

Trucs de pro

D’abord, une sortie ornithologique, ça se planifie idéalement tôt le matin. On se munit d’une bonne paire de jumelles compactes qui ne sera pas lourde à traîner et on télécharge l’application Merlin, un complément hyper pratique pour vous aider à identifier les espèces d’oiseaux que vous croiserez. À vos jumelles!

Articles recommandés

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente