Publié le 12 févr. 2021

Gilles McInnis : sculpter le bois en mouvement

  Par Natalie Sicard

Profiler un tronc d’arbre ou une partie de celui-ci pour créer des vases, plateaux à fruits, bols, mortiers, boîtes à thé et petits meubles est l’une des passions de Gilles McInnis, artisan ébéniste, spécialisé en tournage contemporain. « Tourner, c'est sculpter le bois en mouvement ». Il en émerge des pièces qui conjuguent avec brio la matière brute, parfois encore parée d’écorce verte, à des lignes pures et modernes.

Un travail de tous les sens

« C’est un domaine délicieux que de travailler le bois vert encore chargé de sève. L’odeur du cerisier, mon bois de prédilection, embaume l’atelier tandis que le son de l’outil est doux à l’oreille comme un ronronnement » d’expliquer celui qui travaille le bois fraîchement coupé (tronc récupérés, surplus de coupes sélectives, etc). Et il parfait du même coup sa passion pour les arbres. « Je redécouvre les différents types de bois indigène comme l’érable à sucre, à Giguère, le vinaigrier sumac, le pommier ou encore l’ostryer et le robinier de Virginie que j’utilise pour leur dureté, pour faire des mortiers par exemple ».

Si le métier de tourneur de bois est vieux de plusieurs siècles, il se réapproprie la technique pour créer des objets utilitaires alliant l’authenticité du travail de l’artisan à la modernité du design. Il tourne en bout de grain, propre au tournage contemporain, c’est- à-dire avec des mandrins qui maintiennent la pièce durant sa rotation et qui permet de l’évider pour créer des objets creux comme des vases ou des bols. « On reproduit des gestes millénaires en réinventant la façon et la manière. » Une approche qui lui permet d’épurer la forme tout en se laissant guider par le type d’arbre qu’il a entre les mains. « Car au final, c’est l’arbre qui signe la création puisqu’il continue de sécher même une fois la pièce finie ».

Originaire de la Gaspésie et formé d’abord en dessin industriel, Gilles McInnis prend la voie des arts visuels et de fil en aiguille met son talent au service de la scénographie et de la muséologie, entre autres, pour le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke où il est installé depuis une vingtaine d’années. C’est en découvrant les œuvres en bois sculpté de Jordi Bonet, dans une église, qu’un déclic se fait pour délaisser la pratique commerciale et revenir à la création, la recherche, l’expérimentation et à sa matière de prédilection, le bois. Il crée des pièces en éditions limitées mais aussi des meubles sur mesure, qui avec leur allure à la fois organique et très stylée, ont le don de raviver le quotidien!

On visite son site et boutique en ligne ici : www.gillesmcinnis.ca

Son carnet de bonnes adresses à Sherbrooke

  • Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke où il a travaillé à la mise en valeur des expositions pendant 15 ans vaut le détour « pour son approche didactique retraçant plus de 140 ans d’évolution ». C’est que le musée est lié à l’histoire du Séminaire de Sherbrooke, qui, à l’instar des autres collèges classiques de l’époque se constituaient des collections de spécimens dédiées à l’enseignement. Né en 1879, il loge depuis 2002, dans l’ancienne usine de fabrication de bas de soie Julius-Kayser, un bâtiment qui surplombe la rivière Magog et qui en fait un lieu public d’une grande beauté.

  • Ça beigne! Une destination gourmande des plus originales qui verse dans la beignerie artisanale avec des produits naturels et locaux. Un concept déniché à Portland dans le Maine et importé à Sherbrooke par les proprios. Une première au Québec.

  • Madame Dupont & Cie Chaque semaine de nouveaux repas traditionnels ou végétariens, avec ou sans gluten, s’ajoutent au menu à emporter.

  • Situé au cœur de la ville, le Marché de la gare de Sherbrooke est une destination incontournable pour faire le plein de produits des Cantons. L’espace intérieur accueille toute l’année quatre entreprises de produits alimentaires de spécialité : viande bio, fromages fins, saucisses et charcuteries artisanales.

  • Bloma fleuriste, en plein coeur du centre-ville de Sherbrooke, offre un grand choix de fleurs, plantes, terrariums, vases et éléments décoratifs au look contemporain et très créatif. Il faut dire que la fondatrice a fait une formation en arts visuels avant de se lancer en fleuristerie.

Articles recommandés

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente