Expériences gourmandes

La camerise démystifiée…à Mansonville !

Le blogue « champ gauche » de Sarah

Publié le 9 juil. 2020

En tant qu’amatrice de petits fruits, j’avais bien hâte au début de l’été pour faire de l’autocueillette, sachant que les Cantons-de-l’Est offrent plusieurs possibilités à cet égard. J’ai ouvert le dépliant d’autocueillette de Créateurs de saveurs et mon regard s’est porté sur un producteur en particulier au Cœur villageois de Mansonville : Aux champs Mère-Terre.


Autocueillette chez Aux Champs Mère-Terre

Bien oui, on peut aller cueillir de la camerise !

Cette petite entreprise familiale se spécialise dans la production de camerises et d’aronias biologiques. Sur place, les deux propriétaires (et seuls employés du domaine) m’ont accueilli chaleureusement et ont vraiment pris le temps de me parler de ces petits fruits et de leurs bienfaits. Personnellement, mon conjoint et moi adorons les producteurs agricoles qui prennent le temps de discuter avec les visiteurs de leur passion !


Qu’est-ce qu’une camerise ? Ça goûte quoi ?

Une question me brûlait les lèvres depuis mon arrivée : Est-ce qu’on peut manger une camerise fraiche ou il faut absolument la transformer ? Parce que, pour tout vous dire, j’étais certaine que ce petit fruit n’était comestible qu’une fois transformé.

« La camerise est aussi bonne fraiche que transformée, m’explique Diane, la propriétaire. La camerise et l’aronia sont des petits fruits polyvalents et malheureusement oubliés par le temps. Pourtant, ils ont de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé et sont très riches en antioxydants », a-t-elle poursuivit.

La camerise ressemble beaucoup à un bleuet, mais avec une forme plus allongée. Cette petite baie ovale et bleutée à la chair pourpre a un goût unique et complexe. Certaines variétés seront plus surettes et d’autres plus sucrées. Ça goûte quoi ? Pour ma part, j’ai cueilli deux variétés différentes et j’ai trouvé que ça goûtait un mélange de bleuet et de mûre. Toutefois, d’autres pourraient percevoir un goût de framboise et de cassis ou même de prune et rhubarbe.


Pourquoi une petite piscine en plastique sous votre arbuste?

Armés de nos paniers de cueillette, nous nous sommes donc aventurés dans les champs ! Psst ! Ne soyez pas étonné si on vous remet une demie…petite piscine en plastique ! Certaines variétés de camerise tombent facilement de l’arbuste. Pour éviter des pertes, vous n’avez qu’à placer la petite piscine comme récipient sous les plants. Ingénieux, n’est-ce pas ?


De nombreux produits disponibles

Un vrai délice

Les propriétaires offrent d’ailleurs une belle sélection de produits faits maison qui démontre la polyvalence de ces deux aliments. Vinaigrettes, sirops, confitures, confits d’oignons, thés…. Lorsque je les ai questionnés sur les meilleures façons de consommer la camerise, ils m’ont suggéré de l’intégrer à mes smoothies et mes yogourts ou encore de l’ajouter sous forme de sauce à un morceau de porc du Québec. Miam !


Un popsicle à la camerise! Miam!

Finalement, mon conjoint et moi avons cueilli environ deux litres de camerises. Je peux vous dire qu’il y en a plusieurs qui ont été grignotées en dessert durant la semaine suivante. Envie d’une belle recette pour mettre en valeur ce produit et pour passer à travers les canicules de l’été ? Je vous propose une recette de popsicles à la camerise qui nécessite seulement 4 ingrédients et qui est hyper facile à faire ! La recette se trouve ici, sur camerisequebec.com .

Ne tardez pas trop avant d’aller cueillir vos camerises ! L’autocueillette se fait généralement de la fin juin jusqu’à la fin juillet. Il n’y a que deux producteurs de camerises dans la région offrant la possibilité de faire de l’autocueillette. Il est d’ailleurs préférable d’appeler avant de vous présenter pour vous assurer de la disponibilité des produits. Bonne cueillette !

Sarah Arseneault - alias Sarah TCE

Qui suis-je? La responsable des médias sociaux de Tourisme Cantons-de-l'Est, mais aussi une grande « foodie » qui adore découvrir les petits trésors cachés gourmands des Cantons-de-l'Est. Suivez les blogues «champs gauche» de Sarah pour connaître mes récentes découvertes ainsi que mes bonnes adresses culinaires!
Découvrez

Partagez

3 commentaires

Josianne
2021-06-25 22:42:15
Vous avez oublié la Ferme Potagère de Magog pour les producteurs offrant l'auto-cueillette de la camerise dans les cantons de l'est.
Laurier Maheux
2020-07-11 21:09:39
Bonjour! Magnifique, votre article! Il tombe à point. Je cherchais un endroit pour aller cueillir la camerise. Je savais qu'il y avait un producteur dans Bellechasse. J'aurai maintenant plus de choix. Merci!
Stephan Dumais
2020-07-09 10:59:54
Wow excellent article ! Ca donne vraiment le gout ! Belle job Sarah

Laissez un message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Articles recommandés

#cantonsdelest

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente