Nature, sports et plein air

Conteneur panoramique sur le mont Saint-Joseph

Publié le 29 octobre 2019

Dans le parc national du Mont-Mégantic, un vieux conteneur recyclé en hébergement a été inauguré ce week-end. Devinez qui a eu le privilège de le tester en avant-première? Votre humble serviteur bien sûr! Récit d’une expérience panoramique.

Par Simon Diotte

Impossible de faire la grasse matinée dans ce refuge-conteneur. Ce n’est pas parce qu’il est inconfortable ou en raison de l’omission volontaire de rideaux. C’est parce que cet abri invite à une expérience unique : la contemplation du lever du soleil à travers un mur fenêtre orienté vers l’est et une vue complètement dégagée, à 1045 m d’altitude.

Un lever de soleil… magique

Je me réveille à 6 h, histoire de ne rien manquer du spectacle. Il fait encore nuit, mais une petite tache orangée fait déjà son apparition à l’horizon, derrière les montagnes des Appalaches. Ce ciel de feu se répand progressivement et se reflète magnifiquement sur les nuages. Malgré mes quatre décennies bien entamées, je pense que je n’avais jamais assisté auparavant à partir d’une si bonne loge à ce spectacle céleste, qui s’étire sur une bonne heure avant que la grosse boule orangée émerge finalement à l’horizon.

Pour vivre cette expérience astrale, à laquelle mes clichés ne rendent pas justice, rendez-vous au tout nouveau refuge du Mont-Saint-Joseph, qui recycle un ancien conteneur en hébergement design accommodant deux amoureux ou deux proches qui ne craignent pas la promiscuité.

À notre arrivée, ma copine et moi, nous sommes surpris par la beauté de son aménagement intérieur, qui ne fait pas dans la rusticité, style bois rond et contreplaqué, comme dans les refuges traditionnels. Au contraire, du bois élégant recouvre murs, plancher et plafond de cet ex-entrepôt d’équipements, ce qui lui confère une ambiance « chalet scandinave ».

Seuls au monde

Malgré tout, il ne faut pas s’y méprendre : il s’agit bel et bien d’un refuge, car on n’y retrouve ni électricité, ni cuisinière, ni eau courante. On doit apporter eau, nourriture, vaisselle et visiter la bécosse pour vous savez quoi. On s’y éclaire à la chandelle et on s’y réchauffe au feu de bois. Quoi de mieux pour une soirée romantique!

Pour s’y rendre, nous avons marché 3,5 km, avec nos sacs à dos contenant tout le nécessaire pour une nuitée, sur le sentier qui mène au sommet du mont Saint-Joseph. Chemin faisant, nous avons profité des nombreux points de vue sur la région et sur l’ensemble du massif du mont Mégantic, qui compte trois sommets de plus de 1000 m.

À la cime du mont Saint-Joseph, une pause s’impose. À 1065 m d’altitude se trouve une chapelle en bois qui défie les assauts du vent depuis 1883. Nous sommes alors qu’à quelques centaines de mètres de notre nid d’aigle. Nous arrivons à temps pour assister à la première partie du spectacle solaire : les derniers rayons du coucher du soleil donnent des teintes pastelles aux Appalaches.


Le lendemain, après la représentation du lever du soleil, l’hiver se manifeste. Une mini-tempête de neige s’abat sur le massif, nous rappelant que nous sommes à plus de 1000 m d’altitude, où l’hiver sévit six mois par année. Les montagnes se perdent dans la brume. Le genre d’ambiance que j’adore. C’est dans des conditions hivernales que nous avons parcouru la boucle du mont Victoria, qui recèle quelques points de vue spectaculaires, avant de retourner à notre voiture, comptabilisant en deux jours une quinzaine de kilomètres de belles randonnées mi-automnales, mi-hivernales.

Le refuge du Mont-Saint-Joseph remplace cet hiver la location de l’ancien refuge Saint-Joseph, lui aussi d’une capacité de deux personnes, qui est situé jusqu’à côté de la chapelle. La chute de glace, en provenance de la tour de télécommunication, rend les lieux dangereux en période hivernale.

La location du refuge du Mont-Saint-Joseph 2.0 coûte 30,75 $/nuit/adulte. Il est disponible dès maintenant.

Simon Diotte

Journaliste indépendant et rédacteur en chef de Géo Plein Air, Simon Diotte est passionné de nature et de plein air. Ses sports de prédilection : le canot, le kayak, la randonnée pédestre et le ski de fond. S’il adore les défis sportifs, il aime aussi profiter des grands espaces en famille avec ses deux filles.
Géo Plein Air

Partagez

1 commentaires

Steeve Côté
2019-11-01 16:38:51
Merci beaucoup pour les beaux commentaires, nous irons faire un tour c’est certain!

Laissez un message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Articles recommandés

À chaque montagne de ski son expérience!
Amateurs d’activités nautiques, à vos rames !
L'évolution des couleurs dans les Cantons

#cantonsdelest

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente