Nature, sports et plein air

Nouveau plumage pour Owl’s Head

Publié le 28 février 2019

Par Simon Diotte

Après le règne de plus d’un demi-siècle de Fred Korman, fondateur de la station, Owl’s Head est passée entre de nouvelles mains en 2018. Les nouveaux propriétaires n’ont pas perdu de temps afin de remplumer la station, y investissant près de 20 millions de dollars.


Mark Richardson

Ceux qui n’y ont pas mis les pieds depuis des lustres risquent d’avoir toute une surprise. Le chalet, qui était, disons, très « vintage » a été complètement revampé.

À l’intérieur, tout a été réaménagé en vue de rendre ce nid plus fonctionnel et douillet. Seul élément qui a résisté au changement : les tables à pique-nique usées à la corde de la cafétéria. « Impossible de les enlever. Elles font partie de l’histoire d’Owl’s Head », m’explique Mark Richardson, qui me fait une visite des lieux. Mon guide n’est nul autre que le fils du légendaire skieur olympien Bob Richardson qui a dessiné les pistes dévalant cette appalachienne.

La métamorphose a notamment touché le petit hôtel de la station, le Mtn Haus, sis à l’étage du chalet de ski. De 30 chambres désuètes et à l’insonorisation déficiente succèdent 10 suites luxueuses. Pour du ski in/ski out à son meilleur!

Un lifting pour la montagne

Les investissements n’ont pas touché que le bois et la brique. La montagne a elle aussi subi un « lifting ». À bord du télésiège Sommet, Mark Richardson me pointe, dès notre première remontée, les enfilades de canons à neige aux abords des pistes. « C’est notre nouveau système d’enneigement à la fine pointe de la technologie, me dit-il fièrement. Non seulement il est beaucoup moins énergivore que notre ancien système, mais il produit de la neige de bien meilleure qualité. Là où il fallait autrefois trois longues semaines pour recouvrir une piste d’un tapis blanc, il ne faut maintenant que quelques jours. »


Sur les pentes, plusieurs interventions réalisées au cours de la belle saison améliorent l’expérience de glisse. Par exemple, l’embouchure de la Lilly’s Leap, une piste sinueuse qui fait partie des favorites des lieux, a été élargie, réduisant les embouteillages au sommet lors des week-ends achalandés. La piste Kamikazee a pris du volume, facilitant l’écoulement du flot de skieurs, et la piste Colorado, une double losange, a été reconfigurée. « Elle est maintenant accessible aux skieurs intermédiaires avancés », dit mon guide, entre deux slaloms.

Le ménage a aussi été fait. Un vieux télésiège double a été démantelé et envoyé à la casse et tous les autres télésièges ont subi une mise à niveau. Seule la remontée Du lac n’a pas rouvert cet hiver, les travaux dus pour la réanimer étaient trop importants. Les billets de ski à code-barres ont aussi fait place à des cartes à puce de la compagnie montréalaise Connect&Go, qui peuvent aussi servir à acheter de multiples services, dont les repas à la cafétéria.


Malgré les millions de dollars engagés jusqu’à maintenant, la station n’a rien perdu de son âme. On aime toujours son esprit familial, la grande diversité de ses 50 pistes, son imposant dénivelé de 540 m (le 4e plus élevé du Québec) et surtout, l’unicité de ses panoramas. Devant les lunettes des skieurs défilent les étendues glacées du lac Memphrémagog, le massif du mont Orford, l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac et Jay Peak, de l’autre côté de la frontière. C’est tout simplement merveilleux. Difficile de garder la concentration en glissant!

La station de Potton reprend tranquillement son envol. Pour le plus grand bonheur des amoureux de la glisse.

Simon Diotte

Journaliste indépendant et rédacteur en chef du magazine Oxygène, Simon Diotte est passionné de nature et de plein air. Ses sports de prédilection : le canot, le kayak, la randonnée pédestre et le ski de fond. S’il adore les défis sportifs, il aime aussi profiter des grands espaces en famille avec ses deux filles.
Magazine Oxygène

Partagez

0 commentaires

Laissez un message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Articles recommandés

15 campings à essayer cet été
Les Cantons en 5 sens - Louise Simard
Cet été, sortez chez vous!

#cantonsdelest

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente