Vélo

Le circuit Les Grandes Fourches, là où se conjuguent mille plaisirs

Publié le 31 août 2020

Bien qu’il se faufile à travers quelques villes, dont Sherbrooke, cet itinéraire de 52 km donne sur plusieurs secteurs boisés ainsi que quelques cours d’eau, en passant par l’éden qu’est le village de North Hatley. Le circuit cyclable Les Grandes Fourches? Du pur bonheur!

Par Yvan Martineau

Les Grandes Fourches relient Sherbrooke, Lennoxville, North Hatley et l’arrondissement Rock Forest. Au fil de la randonnée, ce sont les rivières Massawippi, Magog et St-François que nous longeons. Un brin d’histoire: Grandes Fourches est le nom d’origine de Sherbrooke au tout début des années 1800.

De calibre intermédiaire, il constitue une boucle, ce qui nous laisse la liberté de notre lieu de départ. La plupart choisissent Sherbrooke mais j’opte pour North Hatley et son décor de carte postale. On recommande de le sillonner dans le sens antihoraire; j’ai fait l’inverse. Débutants, attention, dans cette direction à la sortie du village, vous affronterez une succession de côtes abruptes et difficiles sur environ cinq kilomètres. En sens contraire, quelle partie de plaisir cela doit être!

Arrivés la veille à North Hatley, nous sommes subjugués par le panorama lac et montagnes. Nous nous détendons au resto-bar Pilsen, niché dans une bâtisse des années 1800 qui fut jadis une manufacture de calèches à chevaux. Fermez les yeux et imaginez… vous êtes face au Massawippi ou sur le côté rivière, des vacanciers défilent en planche à pagaie, en kayak ou en embarcation de plaisance. Vous savourez une bière ou l’un des vins du cellier du proprio, des tartares, des moules, des gnocchis à la betterave ou du boudin à l’érable… SU-BLI-ME.

North Hatley - Sherbrooke

En amorçant notre randonnée le lendemain, nous ressentons déjà l’excitation que nous procurera notre retour. Une fois surmontées les côtes de North Hatley sur l’Axe des Sommets, depuis les crêtes, nous avons droit à des points de vue spectaculaires très au loin sur la région. Les mollets ont brûlé, mais ça en valait la peine.

Après des segments sinueux et bucoliques en forêt, d’autres avec des terres agricoles à admirer ou en bordure de rivière, ensuite à travers des quartiers résidentiels, nous entrons à Sherbrooke par une grande passerelle, la Promenade du lac des nations, les terrasses et le marché public de la vieille gare. On flâne, on collationne avant de remonter sur nos vélos pour traverser la ville en empruntant des rues pentues bordées de maisons patrimoniales.

Lennoxville – North Hatley

Puis, c’est Lennoxville et son campus de l’Université Bishops. Lorsque rendus à la Mine Capelton, optez pour une visite sous terre, spécialement si des enfants vous accompagnent. Vous allez beaucoup apprécier cette attraction touristique, je vous l’assure. Ouverte en 1863 pour extraire du minerai de cuivre, on y descendait à l’époque jusqu’à 1500 mètres!

De Lennoxville à North Hatley, en longeant la Massawippi, on emprunte une ancienne voie ferrée dans une succession de boisés. On peut rouler à bon rythme sur ce segment.

Nous revoici donc à North Hatley avec comme point de chute l’Auberge La Chocolatière. Vous devinez qu’il y a du cacao, mais aussi des produits de l’érable de la cabane à sucre des proprios et des savons artisanaux confectionnés par l’un des… sept enfants du couple!

En soirée, l’expérience de notre vie en gastronomie nous attendait au Manoir Hovey. Le Manoir Hovey fait partie de l’association Relais et Châteaux. Classé cinq étoiles. Il a été nommé deuxième meilleur hôtel de villégiature au Canada et 17e au monde. La cuisine se révèle d’un raffinement absolument exquis. Le chef collabore avec les fermiers et producteurs de la région alors des amuse-bouche à l’entrée au plat principal au dessert, j’ai beau chercher un bémol, je n’en trouve pas.

Vous comprenez que faire du vélo pour moi n’est pas affaire de performance, mais plutôt de paysages, de découvertes, d’émotions, de rencontres et de complicité avec ma Douce. À cet égard, les Grandes Fourches a droit à une note parfaite!

Yvan Martineau

Yvan Martineau est chroniqueur « tourisme et plein air » au Cogeco 98,5fm. Il est aussi reporter aux Grands prix cyclistes à TVA Sports et porte-parole du Salon du vélo de Montréal. Il a animé les séries-télé La France à vélo et L'Amérique à vélo (Canal Évasion), ainsi que Culture Vélo (TVA).
Visitez le site web d'Yvan

Partagez

0 commentaires

Laissez un message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Articles recommandés

#cantonsdelest

X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente