Les lieux privilégiés d’Hervé Gagnon

Historien et muséologue, l’auteur Hervé Gagnon adore nous donner la frousse dans ses thrillers à saveur historique et même… fantastique. Petite tournée étonnante de ses coins préférés.

Par Julie Roy


Le lac Massawippi. L’auteur habite si près du lac, dans le Canton de Hatley, qu’il peut presque y toucher ! « Lorsque je travaille, c’est sur le lac que mes yeux se posent. Et un peu plus loin, les montagnes s’élèvent. C’est le panorama parfait pour écrire, à mon avis : entre lac et montagne ! »


L’axe de la Massawippi. Si vous vous pédalez sur ce tronçon du sentier Transcanadien, à Sherbrooke, vous risquez d’y croiser l’auteur, fan de vélo, qui s’y balade équipé d’un dictaphone afin de prendre des notes pour ses prochains livres. « Être en contact avec la nature me permet de me vider la tête et de trouver de l’inspiration, » raconte-t-il. Aux abords de la rivière, la faune y est abondante : on peut facilement y croiser des renards et des tortues, par exemple.


Crédit : @wonderirie

Le Musée international d’art naïf de Magog. Cet ancien directeur de musée adore s’y balader. Unique musée canadien exclusivement consacré à l’art naïf, celui-ci possède une collection de 850 œuvres, réalisées par 271 artistes de 34 pays différents. « C’est un endroit d’où tu ressors de meilleure humeur !, » commente l’auteur.

La loge maçonnique Golden Rule, à Stanstead. C’est connu, certains endroits sont enveloppés d’un parfum de mystère. Pour Hervé Gagnon, cette loge, située juste à côté de l’Église Anglicane Christ Church, en fait partie. « Elle date de 1860 et tout à l’intérieur a été restauré récemment, incluant de superbes fresques. C’est absolument magnifique, » explique-t-il. Des portes ouvertes ont parfois lieu, mais elles sont rares.


Crédit : La Maison du cinéma

La Maison du Cinéma. Quand Hervé Gagnon a le goût de se plonger dans un bon film, c’est toujours à la Maison du Cinéma, située en bas de la rue King Ouest, en plein centre-ville de Sherbrooke, qu’il atterrit. « J’y vois là des films de qualité, mais ce que j’apprécie d’eux, c’est de voir qu’ils continuent à présenter des films dans leur langue originale. De plus, leurs prix sont justes, ce qui nous permet de nous offrir une bonne soirée au cinéma sans se ruiner. »

Ses actualités

L’an dernier, Hervé Gagnon a publié Adolphus, dans sa série des enquêtes de Joseph Laflamme, chez Libre Expression, laquelle sera reprise cette année chez 10 18, un éditeur français. Il planche actuellement sur polar ésotérique. On peut aussi le suivre sur les médias sociaux.
Pour le suivre sur Facebook
X

Filtres de recherche

X
Expériences gourmandes
Art, culture et patrimoine
Magasinage
Hébergement
Nature, sport et plein air
Restaurants
Routes touristiques
Sorties en famille
Spa et détente